Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
histoire-geovieljeux.over-blog.com

Débats et contestations de la mondialisation (Plan détaillé)

6 Juin 2013 , Rédigé par GUEDON Jean - Jacques Publié dans #Term. ES 2015

Cours à mettre en relation avec celui sur la gouvernance économique mondiale depuis 1944

Quels sont les débats et les contestations que soulève la mondialisation ?

I – La mondialisation économique en question

A – la progression du niveau de vie général à l’échelle mondiale…

  • La pauvreté a baissé dans le monde. Le taux de personnes vivant dans l’extrême pauvreté (moins de 1.25$ par jour) a considérablement baissé = 1 hab. /2 en 1990 ; 1 hab/4 en 2008. La crise de 2008 n’a pas d’impact, le nombre de pauvres continue de baisser notamment dans les pays émergents. En Chine le nombre de personnes en situation d’extrême pauvreté a considérablement chuté (10-15% contre 75% en 1980 !).
  • Mais la situation de ces populations dépend de la conjoncture des prix des produits agricoles et pétroliers. Ainsi le nombre de personnes souffrant de sous-nutrition a peu évolué depuis les années 90 : 850M de personnes en souffrent toujours. En Afrique, le nombre des très pauvres a augmenté car le TAN est fort.
  • En outre, le seuil d’extrême pauvreté est très bas. Si on considère le seuil des 2 $/j, on compte toujours 2.5 MM de pauvres.

B- …Mais le creusement des inégalités sociales à toutes les échelles

  • Si les inégalités N/S diminuent, le rapport sur le développement humain du PNUD (2013) souligne "chaque Nord a son Sud et chaque Sud a son Nord !"
  • la mondialisation affecte les inégalités salariales et l’affaiblissement des systèmes de fiscalité et de transferts sociaux des Etats accroissent ces inégalités = "les inégalités de revenus disponibles par les ménages augmentent dans tous les pays" (PNUD 2013).
  • Des inégalités régionales et locales (cf cas des E-U, Brésil, Afrique du Sud, Mumbai …)

C – … Suscite l’invention de nouveaux modèles portée par des acteurs divers

  • Pour une régulation de l’économie financière (par les Etats),
  • pour un autre modèle de mondialisation : altermondialistes (société civile = syndicats, associations, ONG),
  • pour une dé -mondialisation (idem + politiques …).
  • Tous s’expriment dans les sommets internationaux, les Forums sociaux mondiaux.

II – La mondialisation culturelle en question

A – Emergence d’une communication, d’échanges culturels mondialisés…

Cf étude cas sur le téléphone portable par exemple, cours sur les réseaux de la mondialisation ….

B – … Mais la crainte de l’uniformisation culturelle

Cf cours précédents : domination de l’anglais sur internet, poids des FMN de l’industrie culturelle qui conçoivent des produits standardisés dominants.

C – …l’ouverture au monde provoque aussi le repli identitaire

Cf cours précédents : « exception culturelle » (France) ; développement des produits culturels régionaux ; rejet de la culture occidentale et repli des « civilisations sur elles-mêmes = « choc des civilisations » de Samuel Huttington.

III – La mondialisation et la question environnementale

A – Le modèle productiviste, une crainte pour l’environnement

Cf cours sur l’approche géo-environnementale du monde

  • Pollution des sols, de l’air, des milieux aquatiques
  • Epuisement des ressources

= dégradation des milieux, dérèglement climatique = accroissement des risques pour les populations, notamment des risques sanitaires. Les populations du Sud sont particulièrement vulnérables.

B- Une crainte soulignée par des acteurs divers, surtout présente dans les pays développés

  • Multiplication des sommets pour la protection de l’environnement depuis Kyoto en 1992 = sommets réunissant les Etats et la société civile, notamment des ONG et des experts scientifiques (ceux du GIEC pour le climat).
  • Sommets aux bilans mitigés. Décisions prises contestées ou non respectées, par exemple sur la réduction des émissions des gaz à effet de serre. Pays émergents et du Sud souvent opposés à des mesures pouvant entraver leur développement économique

C- Le développement durable : un modèle unique contesté

  • Développement durable : un modèle de développement qui répond aux besoins des générations actuelles sans compromettre ceux des générations futures. Il intègre des préoccupations d’ordres environnemental, économique et social.
  • Un modèle critiqué. Il prendrait trop en compte l’environnement au détriment du développement humain et il reposerait sur des contrevérités. Certains considèrent qu’il s’agit d’un modèle occidental pour figer le monde, limiter le développement du Sud (avec la «décroissance »).

Un article à lire de Sylvie Brunel dans la revue Sciences humaines : http://www.scienceshumaines.com/les-ambiguites-du-developpement-durable_fr_13912.html

Débats et contestations de la mondialisation (Plan détaillé)

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article