Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
histoire-geovieljeux.over-blog.com

LES ETATS-UNIS ET LA QUESTION ENVIRONNEMENTALE : TENSIONS ET CONTRASTES

25 Avril 2022 , Rédigé par GUEDON Jean - Jacques Publié dans #Term HGGSP

Thomas Cole (1801-1848), le retour des chasseurs

Thomas Cole (1801-1848), le retour des chasseurs

 

Jalon 1 : Exploitation et protection de l’environnement aux Etats-Unis depuis le XIXe s.

 

Quelles sont les contradictions du rapport des Américains à leur environnement ?

 

Doc 1 page 321 :

Q1 : Quelle image de la nature et des populations amérindiennes ce récit donne-t-il à voir ?

Celle d’une nature sauvage (wilderness), dangereuse qu’il est possible de dompter par le courage et l’effort. Celle de peuples « perfides, farouches et cruels », « puissants et guerriers », « ennemis », donc hostiles aux Européens qu’il faudra soumettre.

www.lienmini.fr/hhgspT-115 ; https://www.franceculture.fr/player/export-reecouter?content=590a48e9-1ca0-4ee9-96fc-d09ca58a657c (jusqu’à 4’05)

Q2 : Quelle autre image de la nature les tableaux de thomas Cole donne-t-il à voir ?

Thomas Cole est un peintre romantique et naturaliste américain de la première moitié du XIXe s. Il donne à voir dans l’Etat sauvage et le Retour des chasseurs une image d’une grande beauté de la nature américaine et met en scène un mode de vie proche de la nature. Sa peinture illustre la croyance des explorateurs du continent découvrant le paradis sur Terre.  

Q3 : Comment le film de Sean Penn, Into the Wild 2007, traduit-il les propos de Henry David Thoreau (1817-1862) : « le salut du monde est dans l’état sauvage ». Le film raconte la vie de Christopher McCandless, 22 ans, tout juste diplômé de l'université et promis à un brillant avenir. Pourtant, tournant le dos à l'existence confortable et sans surprise qui l'attend, le jeune homme décide de prendre la route en laissant tout derrière lui. Au bout de son voyage dans l’Ouest américain, Christopher atteint son but ultime en s'aventurant seul dans les étendues sauvages de l'Alaska pour vivre en totale communion avec la nature. Cette histoire vraie dénonce l’absurdité de la vie moderne et montre que la liberté réside dans un mode de vie proche de la nature sauvage. Le film illustre la pensée des premiers protecteurs de l’environnement américains, comme Henry David Thoreau, Walden ou la Vie dans les bois.  

 

Q4 : Comment, dès le XIX e s., la préservation de la wilderness se traduit-elle sur le plan politique ?

Une conscience écologique émerge dès le milieu du XIXe siècle. Sous l’influence de penseurs, comme Thoreau. John Muir fonde la première association de protection de la nature, le Sierra Club. Le pays s'engage dans une politique de protection de la nature par la création d'aires protégées (Parc national de Yellowstone en 1872).

 

Q5 : Podcast et documents page 321 : aujourd’hui comment se manifestent les rapports des Américains à leur environnement ?

Les États-Unis ont un rapport ambivalent à la nature. Depuis les années 1960-70, suite à des catastrophes de grande ampleur et aux alertes lancées par des scientifiques, le pays prend conscience de la dégradation de l’environnement et des risques associés. L'opinion publique se mobilise et la défense de l’environnement se structure. Le pays vote une série de grandes lois sur la protection de l'environnement : lois sur l’eau (Water Quality Act), les océans, lois sur l’air (Clean Air Act), lois de protection de la nature (Wilderness Act).

En même temps, le pays peut continuer à être le pays le plus énergivore au monde, développer son agriculture, ses industries extractives et son tourisme dans les espaces protégés et fragiles. Sous la présidence du républicain Donald Trump, il cherche à réduire les normes et les règles environnementales et sanitaires qui entravent le développement économique et la consommation des Américains.

 

Q6 : Quels sont les acteurs de l’environnement aux E-U ?

C’est d’abord l’Etat fédéral qui définit le cadre légal par des lois. L’action de l’Etat fédérale est ancienne, s’accélère dans les années 1960-1970, mais l’investissement des administrations en faveur de l’environnement dépend fortement des présidents en exercice et du poids des lobbys économiques.

Les Etats fédérés doivent appliquer le cadre légal avec plus ou moins de rapidité. Lentement pour les Etats miniers, industriels appauvris par la désindustrialisation et confrontés à la dégradation rapide de leur environnement ; plus rapidement pour les Etats disposant de la volonté politique et de moyens financiers, comme la Californie, cet Etat n’hésitant pas à aller au-delà du cadre légal ou s’opposant aux décisions des présidents républicains en matière d’environnement.

La société civile (citoyens, ONG) qui dénonce l’inaction, mène des actions locales …

Les entreprises privées qui exercent un lobbying intense contre les règles et les normes, notamment l’industrie pétrolière et gazière. En même temps, ces entreprises, sous la pression des opinions publiques, tentent de se donner une image plus verte.

Force est de constater que la logique de préservation de l’environnement pèse moins que celle de l’exploitation économique.   

  1. 2 : Les États-Unis et l’environnement à l’échelle internationale
  1. défiances et engagement politique face au changement climatique, comment les Etats-Unis traitent-ils la question environnementale ?
  1. - Les Etats –Unis responsables du changement climatique

« Je suis ici en ma qualité de dirigeant de l’une des plus grandes économies du monde. Je suis tout à fait conscient que nous sommes à la source de ce problème. Il en va de la responsabilité de l’Amérique d’y remédier » B. Obama, décembre 2015.

 

  1. Justifiez les propos du président américain lors de la conférence sur le climat de Paris en 2015. Utilisez ce que vous savez sur la puissance étatsunienne pour justifier votre propos.
  1. première puissance mondiale (PIB 20 000 MM $) ; surtout le principal émetteur de C02 jusqu’au début du XXIe s., moment où les EU sont dépassés par la Chine émergente. Emissions de CO2 reflet de l’évolution conjoncturelle de l’éco américaine : stagnation, voire réduction, des émissions dans les années 1970 et après 2008.

Importantes émissions de CO2 liées au modèle économique : industrialisation fondée sur les énergies fossiles : charbon et hydrocarbures, sur l’automobile et l’aéronautique ; mode de vie reposant sur la consommation massive d’énergie et de produits manufacturés souvent importés.

 

2) Listez les aléas menaçant le territoire américain avec le réchauffement climatique

Les Etats-Unis sont « à l’avant-poste du dérèglement climatique ». Les aléas sont nombreux et sont amplifiés par le dérèglement climatique. Surtout des évènements météorologiques de plus en plus violents : ouragan/cyclones, tempêtes/tornades, pluies torrentielles…

Succession périodes météo extrêmes : vagues de chaleurs et de sécheresses au Sud et à l’Ouest responsables d’incendies sur la côte pacifique ; vagues de froid et de précipitations au Nord… Les écarts régionaux s’amplifient.

 

3) Quelles parties du territoire et de la population américains sont les plus vulnérables ?

Les régions et les populations les plus vulnérables sont au Sud du pays. Les régions connaissant un climat aride, tropical ou méditerranéen devraient connaitre des températures plus élevées et des saisons sèches plus longues. Les populations, âgées et précaires seront plus vulnérables et la mortalité pourrait croitre entre la Floride et le Texas. L’activité agricole dans les Grandes plaines et au Sud pourrait décliner avec des rendements de production inférieurs. Les Etats du Sud pourraient voir leur croissance chuter de 10 à 30% au cours du XXI es. La Floride, la Géorgie, la Louisiane, le Texas, Etats moteurs, sont particulièrement menacés.

Au Nord, ce sont les vagues de froid qui menacent les populations précaires qui ne peuvent de chauffer.

 

4) Montrez que le réchauffement climatique a, ou aura, un coût économique considérable. Le coût économique est considérable ; L’année 2021 a été la 3e année la plus coûteuse en terme de catastrophes liées au climat (150 milliards de dollars), derrière 2005 (ouragan Katrina) et 2017. Destructions, reconstructions (assurances), blessés, malades…

Baisse de la production agricole, pertes industrielles (entreprises fermées), chute de l’activité touristique. Le PIB américain pourrait reculer de 10%

 

5)  Les Etats-Unis, une puissance menacée par le changement climatique

 

1) Les EU, une puissance économique émettrice de gaz à effet de serre

            - Les E-U parmi les principaux responsables du dérèglement climatique

2) Un pays frappé par le « désordre climatique »

 

- Des aléas climatiques de plus en plus fréquents et violents

            -  Des cyclones, des ouragans

            -  Des sècheresses fréquentes fragilisant les milieux naturels

            - Des vagues de froid et de pluviométrie intenses

 

- Des milieux naturels fragilisés

            - Des deltas et vallées fluviales soumises aux risques de submersion et d’inondation

            - Des littoraux menacés

            - Feux de forêt

 

3) Un coût économique considérable pour la 1ere puissance économique mondiale

            - Des pertes de PIB/hab. fortes pour de nombreuses régions américaines

            - Coût des catastrophes d’origine naturelle qui augmente

             

 

  1. - La place des Etats-Unis dans les politiques environnementales internationales

Les Etats – Unis se désengagent – ils de la gouvernance mondiale climatique ?

 

Documents p 330 : « Confronter deux documents »

6) Présentez les deux discours. Présentez les auteurs et insistez sur le contexte.

Discours, acte de communication, du président américain démocrate B. Obama le 12 décembre 2015, jour de l’Accord de Pris sur le Climat (accord ouvert à la signature en avril 2016 à l’ONU) ; fin de son second mandat. Communication consensuelle présentant l’Accord comme un acte bénéfique pour le monde entier (multilatéralisme)

Discours, acte de communication pour ses électeurs et les citoyens américains, du président républicain D. Trump, nouvellement élu. Annonce le retrait des E-U des Accords de Paris. Unilatéralisme de la position étatsunienne qui fait passer les intérêts éco et de la pop américaine avant la protection de la planète.

 

7) Présentez la position respective de chaque président

Multilatéralisme d’Obama

Unilatéralisme de Trump

« nous avons réussi, nous nous sommes réunis » « résoudre ce problème seule » « tous ensemble » « la seule chance de sauver la seule planète que nous avons »

« notre planète sera en meilleur état pour les prochaines générations »

« devoir de protection de l’Amérique » « accord qui punit les EU » « quitter un accord qui ne servirait pas les intérêts des EU » « engagement envers le peuple américain » « saperait notre éco, entraverait nos travailleurs, affaiblirait notre souveraineté »

- s’adresse au monde entier

-discours autour du concept de développement durable

- s’adresse aux Américains seuls

- insiste sur le coût éco et social pour le E-U

- dénonce les risques juridiques pour les entreprises qui ne respecteraient pas les normes et règles

 

8) Doc 2 p 324 + discours de Trump p 330 : Quelles sont les principales mesures de la politique de Trump ? Pourquoi peut-on dire que la politique de Trump pose problème à échelle mondiale ?

Etendre les explorations et l’exploitation des énergies fossiles.

Affaiblir les administrations et ONG de protection de l’environnement.

Affaiblir les recours juridiques en nommant des juges climato-sceptiques.

 

Surtout les EU sont un exemple, un modèle pour le reste du monde ; Trump est suivi par d’autres chefs d’Etat (Brésil, Russie…) ; les EU ont affaibli les institutions internationales en donnant une mauvaise image et en ne s’engagement pas politiquement et financièrement pour la protection de l’environnement. Après son élection, Joe Biden s’empresse de revenir dans les Accords de Paris.

 

9) Textes 3 et 4 plus haut. Montrez qu’aux échelles de l’Administration fédérale et des Etats, la politique environnementale de D. Trump a été critiquée ou non suivie.  

Les Etats et des villes n’ont pas suivi la politique de Trump. Certains ont poursuivi ou se sont engagés dans une politique plus ambitieuse de réduction des gaz à effet de serre (Californie) ou de protection de l’environnement. Les associations, militants ont multiplié leurs actions, notamment la poursuite de l’Etat fédéral en justice en 2019.

LES ETATS-UNIS ET LA QUESTION ENVIRONNEMENTALE : TENSIONS ET CONTRASTES
LES ETATS-UNIS ET LA QUESTION ENVIRONNEMENTALE : TENSIONS ET CONTRASTES
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article