Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
histoire-geovieljeux.over-blog.com

Etudier les divisions politiques du monde : les frontières (Introduction v. 2022)

27 Janvier 2022 , Rédigé par GUEDON Jean - Jacques Publié dans #SPE 1ere

Frontière Pologne - Biélorussie, 2021

Frontière Pologne - Biélorussie, 2021

 

  « Alors que le monde n’a jamais été aussi perméable à la circulation des personnes, des biens et des images, les frontières non seulement ne s’effacent pas mais connaissent dans plusieurs points du globe un processus de fermeture et de durcissement. Des différends frontaliers demeurent, irrésolus, dans le monde ; des barrières et des murs sont érigés ici et là » (Michel Foucher).

Pour l’auteur, la mondialisation entraine une accélération des flux en tous genres. Et paradoxalement la mondialisation ne s’accompagne pas forcément d’une disparition totale des frontières. On observerait ainsi un effacement relatif de certaines frontières pour des flux matériels (marchandises et matières premières) et immatériels (capitaux et informations) tout en constatant un franchissement plus difficile pour les personnes.Vrai paradoxe ?

 

1) Définition. La frontière est une ligne ou un espace séparant deux territoires terrestres sur lesquels deux Etats exercent la plénitude de leur souveraineté. Elle sépare deux pouvoirs souverains, deux systèmes politiques, deux systèmes juridiques. Elle a donc une fonction politique et juridique, voire deux systèmes économiques. Cette fonction a aussi une dimension plus idéologique ou symbolique, elle sépare deux histoires, deux mythes fondateurs, elle sépare deux identités nationales. La notion de frontière est donc une composante essentielle du système international actuel.

2) Comment différencier les frontières ? L’exemple des frontières européennes

 

1. Par l’histoire de leur tracé. Certaines sont anciennes, surtout les grands Etats européens occidentaux (France Espagne, R-U…) ; d’autres sont récentes : Europe centrale avec le démantèlement de l’empire ottoman ou de l’empire austro-hongrois ; voire très récentes en Europe de l’Est ou balkanique avec la fin de l’URSS et de la Yougoslavie (années 1990). C’est aussi vrai en Asie Centrale et dans le Caucase.

2. Par leur physionomie, leur type de tracé. Certaines sont « naturelles ». Le mythe de la frontière naturelle (montagne, fleuve, forêt…) a souvent servi de prétexte à la politique de conquête des Etats. Ce sont des frontières naturelles qui symbolisent les limites du continent européen, de « l’Atlantique à l’Oural », ce sont les Pyrénées, l’Océan et la Rhin qui représentent celles de la Gaule ou de la France révolutionnaire.  A la fin de la 2e guerre mondiale, c’est le fleuve Oder qui est retenu pour séparer provisoirement l’Allemagne de la Pologne. Par contre, d’autres sont totalement artificielles, tracées sur une carte en suivant des lignes imaginaires, c’est le cas en Amérique ou en Afrique. 

3. Par leur visibilité. Certaines sont visibles, d’autres sont invisibles. Dans l’Europe ouverte de l’espace Schengen, la frontière est souvent quasiment invisible, seul un panneau la matérialise parfois. Dans ces Etats ce sont souvent dans les aéroports que la frontière est la plus marquée avec leurs différents contrôles. A contrario, aux marges de cet espace, ou aux frontières de certains Etats d’Europe du Sud ou de l’Est, les frontières sont matérialisées par un mur, une barrière et des contrôles renforcés. La matérialisation de la frontière traduit …

4. Leur degré d’ouverture et de fermeture. Certaines sont hermétiques, fermées ou très contrôlées (frontières extérieures de l’UE en Grèce, Bulgarie, Espagne à Ceuta et Melilla, Hongrie, Etats Baltes et Pologne) d’autres sont ouvertes et aisément franchissables, entre les Etats de l’espace Schengen de l’UE.

5. Par les conditions du tracé. Certaines frontières sont imposées par le vainqueur à l’issue d’une guerre : les frontières orientales de l’Allemagne et celle de la Pologne par les vainqueurs de 1945 ; d’autres sont le résultat de négociations et d’un traité de paix. A noter que les frontières issues des traités de la fin de la 1ere Guerre mondiale sont les deux à la fois...

6. Les frontières sont donc acceptées ou disputées. Les Allemands et les Polonais ont dû reconnaitre leur frontière pour devenir des membres de l’UE. En Europe, certaines frontières font toujours l’objet de tensions lorsqu’il y a des minorités nationales : en Bosnie notamment. Mais, dans ce continent les frontières sont majoritairement acceptées. Ce n’est néanmoins pas vrai dans le reste du monde…   

7. Les frontières sont reconnues par toute la communauté internationale (ONU) ou reconnues seulement par une partie de celle-ci. L’étendue de certains Etats et de leurs frontières posent donc problème : Kosovo, dont l’existence comme Etat n’est pas acceptée par toute la communauté internationale ; Chypre dont la partie nord est occupée par l’armée turque ; les actions de la Russie en Ukraine (annexion de la Crimée) ne sont pas condamnées par toute la communauté internationale.

3) L’évolution des frontières : le cas du système frontalier européen

 

-Présentez le document

Ce document est un extrait d’article écrit par Daniel Meier, de la revue Diplomatie n°109 de mai juin 2021. L’auteur montre comment les crises migratoire et sanitaire récentes ont profondément modifié le « système frontalier européen ». 

 

-Quelles crises récentes ont montré la volonté de l’Union européenne de « solidifier ses frontières » ? Quelles conséquences ses crises ont eu sur le « système frontalier européen » ? Prélevez des informations dans le texte entre « … ».

« Diffusion de l’épidémie Covid 19 » « passeport covid » « fermeture de l’Europe aux personnes n’appartenant pas à la communauté sanitaire ». La crise sanitaire des années 2020 a conduit à une fermeture des frontières de certains Etats afin de ralentir la propagation des virus. En 2022, un pass vaccinal s’impose pour circuler, l’Europe forme un espace de circulation facilitée en temps de pandémie, très protégé par rapport au reste du monde par des mesures et contrôles stricts.

« Extension à l’Est face à la Russie » Depuis la crise en Ukraine, les Etats de l’Est de l’Europe se sentent menacés par les actions belliqueuses de la Russie. Les Etats baltes et la Pologne construisent des barrières avec la Biélorussie et la Russie.

« Question des migrations » « crise migratoire des années 2014-2015 » « Etats membres ont refusé d’accueillir des migrants fuyant des drames locaux » « Etats négociant au minimum leur quota » « fardeau retombant sur les Etats du Sud et de l’Est de la Méditerranée » « drames humains ». Les guerres civiles en Irak, Syrie et Libye et dans certains Etats d’Afrique provoquent un afflux massif de migrants à partir de 2014-2015. Ces réfugiés traversent la Méditerranée ou entrent en Europe par la Turquie. Ces réfugiés sont difficilement acceptés en Europe, certains Etats refusent d’en accueillir (Pologne, Hongrie), d’autres rechignent et négocient durement leur quota (France), certains en accueillent toutefois un grand nombre (Allemagne). Si beaucoup de migrants meurent en Méditerranée, la majorité est stoppée dans des camps en Grèce, Italie (Lampedusa, Sicile) ou Espagne (Canaries). L’Europe ne parvient pas à avoir une politique commune face à la question migratoire. Les moyens de l’agence européenne de contrôle des frontières, Frontex, sont renforcés.

 

3) Qu’est-ce que ses crises ont montré de l’évolution du fonctionnement du système frontalier européen ces dernières décennies ? Prélevez des informations dans le texte entre « … ».

«système frontalier s’est sophistiqué» « contrôles soutenus par un dispositif technologique » « Smart borders » « base de données effectuant un tri rapide des voyageurs» « individualisation de la frontière »« multiplication des possibilités de contrôle » « la frontière devient mobile puisque chacun la porte sur lui ». Les contrôles s’opèrent tout le temps avec des moyens électroniques, l’entrée et la sortie dans l’espace Schengen se sont complexifiées pour certaines personnes, facilitées pour d’autres. Toutes les personnes ne sont pas égales s’agissant des possibilités de déplacements en Europe.

« mobilité des frontières à la façon d’une extension de la souveraineté de l’UE aux Etats de l’Est et du sud de l’Europe » « gestion des flux migratoires en amont » « externalisation du régime frontalier européen » « aides financières à la Turquie» « programme d’aides au Maroc » recours aux « gardes côtes » libyens. L’UE fait assumer par les Etats voisins la gestion des flux migratoires en échange de moyens financiers, d’aides au développement. C’est la Politique européenne de voisinage, notamment avec la Turquie, les Etats africains du Nord. L’agence de surveillance des frontières européenne Frontex conclut des accords de partenariat avec ces Etats. Les migrants doivent donc être stoppés avant d’entrer dans l’espace Schengen.  

 

Bilan : le paradoxe souligné en intro n’existe pas. Comme le dit Daniel Meier, reprenant un autre auteur, « le libre-échange de marchandises suffit à la mondialisation alors que la libre circulation des hommes est plutôt son problème ». Le cas européen en est la parfaite illustration. Qu’en est-il dans le reste du monde ?

- Aujourd’hui, des frontières sont de plus en plus nombreuses. Une « frontiérisation » du monde s’est opérée dans la deuxième moitié du XXe s. à la fin des colonies et de la guerre froide.

- Si l’Europe a connu un processus de « défrontiérisation » avec l’UE et l’espace Schengen, dans le reste du monde, peu de frontières se sont effacées…

- Partout, celles-ci sont de de mieux en mieux marquées. Il existe ainsi une tendance à une matérialisation renforcée des frontières, avec la multiplication des murs, des clôtures et des systèmes de surveillance électroniques. Les raisons de ce processus de retour à la frontière, ou « refrontiérisation », sont d’abord la lutte contre l’immigration, les trafics, l’insécurité liée au terrorisme.  

 

Problématique générale :

Les frontières entre les États : quels sont les enjeux géopolitiques, formes et fonctions de ces divisions politiques du monde ?

Etudier les divisions politiques du monde : les frontières (Introduction v. 2022)
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article